Le Rap au Sénégal entre Positionnement Sociopolitique et Stratégies de Médiatisation: une Esthétique de la Contestation au Prisme des Ordres Préétablis

  • Amy Niang
  • Abdoulaye Niang

Resumo

Les rappeurs sénégalais se définissent comme une « caméra cachée » qui expose au grand jour ce que les médias tairaient, ou déformeraient. Le but de cet article est d’analyser, à travers une perspective sociohistorique et sociologique, la posture mitigée de ces artistes. Cette dernière oscille entre la critique de la marginalisation dont les rappeurs seraient victimes sur le plan médiatique, et la remise en question que ceux-ci font des tableaux narratifs qui émanent des médias dits « classiques ». En questionnant les catégories de « non-représentation » et de « mal-représentation », nous examinons comment, tout en collaborant avec les médias, les rappeurs ont recours à des pratiques alternatives d’occupation de l’espace public, à vocation correctives et complémentaires. Une telle clé de lecture dévoile les dimensions esthétique et politique du mouvement hip-hop engagé dans une quête de progrès social en faveur du « peuple ».

Downloads

Não há dados estatísticos.
Publicado
2021-01-21
Métricas
  • Visualizações do Artigo 20
  • PDF downloads: 27